• Médiéval Slave • [NC-18]

Epoque médiéval où les vices sont permis notamment la luxure de tout genre. Venez vous amuser, comploter. Serez vous le maltraitant ou le maltraité ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recensement en cour. Merci de vous inscrire si vous voulez rester sur le forum. Faite le, même si vous n’êtes pas valider

Partagez|

L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 8
Date d'inscription : 23/01/2013
MessageSujet: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 7:32

" Memories. "


Voilà quelque temps que notre princesse, Joyce, était arrivée au Royaume de Coeur. Elle avait eu le loisir de visiter les lieux, de goûter aux littoraux, à l'air marin, et même d'avoir quelques aventures, qui avaient été plus exquises les unes que les autres. Les hommes de la terre de coeur étaient charmants, courtisans, et savaient parler aux femmes, loin des caractères primitifs et belliqueux de sa terre natale... D'ailleurs qu'en était-il du roi? D'après les dires, il était d'une subtile beauté... Il devait être un parfait tyran, et avait dû user de son droit sur plus d'une servante au Palais... En ce changeant dans sa chambre à l'auberge, Joyce soupira. Elle ne savait absolument pas de qui l'attendait mais elle espérait qu'elle pourrait de nouveau supporter une telle union. Comme d'habitude, elle agissait pour son Royaume, oui, pour sauvegarder la Terre de son père...
Elle ferma ses dernières malettes, sortit de la chambre, et rejoignit son carosse, en direction du château.

En regardant les arbres défiler à une allure folle, elle ne pu s'empêcher de passer en revue les deux années de douleur qu'elle avait vêcu aux côtés de son ancien mari. Deux années qui se sont vites transformées en dix années... Soupirant de nouveau, elle se dit que ce qui l'attendait ne pouvait pas être pire, de toutes les manières. Elle avait tant souffert, tant pleurer en assouvissant les désirs de son mari, dont elle était en fait l'objet, cachée de tous, enfermée dans cette cage. Sa mère la Reine lui avait tant dit... Elle avait été si naïve. " Tu verras, pendant la nuit de noces, il ne tentera rien si tu refuses, il sait que tu es jeune, et que tu as besoin de temps, pour le connaître d'avantage. Il sera bon avec toi. " disait-elle. Foutaises. Dès la fin de la cérémonie, dans sa chambre, il lui avait soulevé sa robe de mariage en la poussant sur le lit. Effrayée, elle lui avait dit que c'était la première fois, qu'elle n'était pas prête, qu'il fallait attendre. Il n'avait rien voulu savoir. Elle avait pleuré, crié de douleur, et il avait ri, en lui disant qu'elle était sa femme, et qu'elle lui appartenait. Et cette mascarade avait duré deux ans. Heureusement, il y avait des soirs où il était trop occupé pour venir la rejoindre. Il devait s'occuper des affaires du peuple, des affaires militaires aux côtés du père de Joyce. Mais d'autres soirs, il lui faisait vivre un véritable cauchemar. En deux ans, elle avait dû recevoir plus de coups que n'importe qu'elle servante du Palais. Oui, car il ne se contentait pas d'abuser d'elle. Ce n'était pas suffisant. Il fallait l'éduquer, lui briser les côtes, pour lui faire comprendre qu'elle était sienne. Et cela personne ne le savait. Personne ne le voyait. Pourquoi? Parce qu'une femme n'avait pas à se plaindre de son mari. Une femme devait honorer ses voeux de mariage. Au palais, et depuis toujours, une femme n'avait pas son mot à dire.

Depuis, Joyce avait été en quête de tendresse, de renouveau. Elle avait redécouvert le plaisir, en fréquentant des hommes de lettres, poètes, libertins certes, mais respectueux, des aventures qui lui valait milles fois sa nuit de noces... Mais elle le savait, le calvaire allait recommencer. De nouveau, elle allait devoir assouvir les désirs d'un tyran, qui n'aurait pas une once de respect pour elle, pas le moindre sentiment. Mais il y était préparée, mentalement. Mille fois, elle avait imaginé les pire horreurs que le Roi pourrait lui faire ou lui demander... Elle était prête à présent, elle était forte. Et c'est avec fierté qu'elle allait faire ce qu'elle avait à faire, pour redonner à sa terre natale les richesses nécessaires, espérant ainsi une vie meilleure pour ses deux petites soeurs... Espérant qu'ainsi, au moment venu, elle puisse choisir elle-même leur mari, et tomber amoureuse. Oui, connaître cette magie, cet essence. L'amour. Sentiment que Joyce ,ne connaissait pas.

Portant sa plus belle tunique, longue et colorée, les cheveux relevés, avec ses allures de poupée iréelle, elle se déplaçait dans le jardin du Roi. Il était fort beau, et l'air y était pur. En effet le majordome du Roi, après l'avoir reçue lui avait demandé de patienter dans le jardin, certifiant qu'il allait l'annoncer. Depuis, elle patientait. Dans un petit coin éloigné du jardin, il y avait un saule pleureur, l'arbre préféré de Joyce. Souriante, elle alla donc s'assoir sur le banc de pierre, en dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kavi Napoléon
Roi de coeur
avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28
Localisation : Where you aren't :p

papier de proprieté
Age:
Maitre de/ Esclave de:
Orientation Sexuelle : hétéro
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 8:49

Aujourd'hui, je devais recevoir la visite d'une prétendante. Une princesse pour être plus précis. En effet, ma précédente épouse a été foudroyée par une maladie terrible et en est morte sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Nonobstant, un Roi ne peut rester célibataire et se doit d'avoir une Reine à ses côtés. Le majordome devait m'apporter la nouvelle de son arrivée. Mais j'étais trop impatient pour cela. Je quittais donc la salle du trône pour me promener un peu. Il faisait ensoleillé... il faisait bien meilleur dehors...

Soudain, je vis une jeune fille assise sous mon saule pleureur. Je m'approchais alors d'elle lentement, puis m'assis en face d'elle. Je lui prix la main, la caressant, puis la palpant.

Vous avez une main bien douce ma chère. Mais votre main me dit que vous avez le coeur meurtri, cela m'attriste de vous savoir ainsi... Laissez donc votre Roi consoler votre coeur...


Je pris le visage de mon sujet entre mes mains et lui embrassa alors les lèvres tendrement, caressant délicatement ses cheveux. Après ce court baiser, je lui fis le baisemain et prit congé. Je commençais à retourner au palais que je vis mon majordome se précipiter vers moi, il semblait bien affolé. Je le fis s'arrêter et lui demanda alors de se calmer. Il me fit alors savoir que celle que j'attendais était sous le fameux saule pleureur où je venais d'embrasser une jeune fille pour la consoler... comment ?! C'était la princesse qui était venue me rendre visite ? C'est alors accompagné de mon serviteur que je retournais auprès de la dite princesse...

Oh... Mes hommages chère Princesse. Je ne savais pas que c'était vous... j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur...


Au demeurant... le goût de ses lèvres m'était resté... et je voulais encore y goûter... je lui fis de nouveau un baisemain, puis la fit se mettre debout. Je la pris dans mes bras et l'embrassa passionnément pendant un long moment, la tenant chaleureusement contre moi, lui caressant les cheveux délicatement...

Pardonnez ma fougue... Mais ne dites rien... je vous désire comme épouse... voulez-vous être ma Reine ma chère ? Comment vous appelez-vous, douce tulipe de mon coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 23/01/2013
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 9:31

Les yeux perdus dans la verdure, Joyce entendit quelqu'un s'approcher. Vêtu noblement, il était fort grand et fort beau. Une chevelure dorée venait adoucir son visage, et son regard était bleu d'acier. Arrivé à la hauteur de la princesse, il lui prit la main, et l'effleurant, lui dit:

- Vous avez une main bien douce ma chère. Mais votre main me dit que vous avez le coeur meurtri, cela m'attriste de vous savoir ainsi... Laissez donc votre Roi consoler votre coeur...

Surprise, Joyce n'eut pas le temps d'intervenir. Bientôt, ses lèvres virent posséder celle de la jeune femme, avec douceur. Joyce, quelque peu bouleversée, alors que le Roi s'éclipsait, ne pu lui dire qu'elle était la Princesse. Elle se leva, fit quelques pas, mais se figea, effleurant ses lèvres avec son index. Ce baiser avait été si court, mais si tendre... Était-ce réellement le Roi de coeur que l'on désignait comme étant un tyran et un homme égoïste? Il était vrai que dans son intervention, il avait été entreprenant... Mais si doux. Joyce sourit, amusée, et retourna s'asseoir sur son banc en se demandant comment elle allait bien pouvoir mettre les choses au clair...

C'est alors que le Roi refit son apparition, en compagnie de son majordome. Joyce laissa échapper un petit soupir de soulagement... Apparemment il y avait eu confusion, et d'ailleurs le Roi s'excusa.

- Bonjour votre Altesse. souffla Joyce avec amusement. J'aurais dû d'emblée, me présenter.

Il lui prit de nouveau la main, et elle se mit debout. Il la prit dans ses bras, et lui vola un nouveau baiser plus long, et plus passionné que la fois précédente. Encore plus surprise que la fois précédente, Joyce fut parcourue par une vague de frissons. Le Roi ne manquait pas d'assurance. Voilà qu'ils se connaissaient à peine, et déjà, ils étaient lèvres contre lèvres. Lorsqu'il mit fin au baiser, Joyce rougit légèrement, se noyant dans le bleu océan de ses yeux.

- Pardonnez ma fougue... Mais ne dites rien... je vous désire comme épouse... voulez-vous être ma Reine ma chère ? Comment vous appelez-vous, douce tulipe de mon coeur ?

Elle écarquilla les yeux, le coeur battant. Peut-être que les choses n'allaient pas se passer comme elle l'avait prédi... Peut-être, qu'après tout, elle n'allait pas vivre un second calvaire. Peut-être que le Roi, était en vérité un être plein d'affection. Joyce était agréablement touchée par la requête de sa Majesté, et surtout par ses mots. Au moins, là, on lui laissait la parole.

- Votre Altesse. Pardonnez-moi si les mots me manquent...

Émue malgré elle, par cette approche qu'elle n'attendait pas du tout, elle sentit son souffle se raccourcir.

- C'est si rapide, et je suis flattée que vous fassiez votre choix aussi vite, c'est avec plaisir que j'accepte de devenir votre Reine...

Elle s'inclina avec grâce.

- Je me nomme Joyce mon Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kavi Napoléon
Roi de coeur
avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28
Localisation : Where you aren't :p

papier de proprieté
Age:
Maitre de/ Esclave de:
Orientation Sexuelle : hétéro
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 9:52

Elle semblait surprise et je la comprenais. J'avais été très entreprenant et quelque peu expéditif. Mais il y avait un feeling entre nous. Elle m'avait inspiré confiance dès notre première rencontre et j'ai été touché par ce que j'avais ressenti en touchant sa main. Il est de notoriété secrète, que nous autres, Rois de Coeur, nous avions le pouvoir secret de lire dans le coeur de ceux et celles dont nous touchons la main. Or, à part la souffrance intérieure de cette princesse, j'avais su voir toute la richesse de son coeur et désormais, je voulais qu'il soit mien et à personne d'autre. Joyce ? Cela sonnait comme un prénom venant d'un royaume lointain... mais c'était un doux nom que j'accueillais avec grand plaisir dans le mien. Je lui pris alors délicatement la main, décidant de la présenter à la cour dès aujourd'hui. Je lui offris un doux sourire et l'embrassa sur la joue, puis lui dit :

Ma chère Joyce, je vais vous présenter à la cour. Je désire que nos fiançailles et notre mariage aient lieu au plus vite, voire, le même jour, si vous n'y voyez pas d'inconvénient.


Nous montèrent alors les escaliers lentement. Il nous fallait monter plusieurs étages. Mais à chaque fois, je ne pouvais m'empêcher de m'arrêter et de l'embrasser tendrement devant chaque montée de marches, l'appuyant à peine contre un mur, prenant un amoureux plaisir à la sentir près de moi... Quand nous finîmes par arriver devant la porte de la salle du trône, je l'embrassais sur la joue et m'excusais en le lui chuchotant à l'oreille.

Je suis tellement heureux d'avoir à nouveau une Reine... je... vous... aim... entrons je vous prie...


Le Roi que je suis n'avait pas été vraiment amoureux de la précédente Reine en réalité... alors qu'aujourd'hui... j'étais tombé sous le charme de cette douce princesse et je me sentais en tomber amoureux, voire, la passion me consumer pour elle... mais je devais savoir me tenir... et surtout, la présenter au plus vite à la cour. Nous entrâmes alors, mains dans la main. Traversant ensemble la salle, je la fis s'asseoir à la place de la Reine à ma droite, puis en fis de même, donnant l'autorisation à la cour de m'imiter.

Mes biens chers sujets. Je sais que votre coeur a éte fort attristé d'avoir perdu notre Reine il y a quelques mois de cela. Mais votre Roi vient aujourd'hui vous apporter une bonne nouvelle. Le Royaume de Coeur a une nouvelle Reine. Elle s'appelle Joyce et vient d'un Royaume lointain. Veuillez l'accueillir dans vos coeur, car aujourd'hui, elle va devenir votre Reine.


Voilà... je venais de précipiter les évènements. Elle allait devenir mon épouse et Reine dès aujourd'hui... comment allait réagir ma fiancée ? Je ne savais pas... en tout cas, je voyais déjà mes ministres et autres responsables se préparer immédiatement à célébrer nos noces, chose à laquelle je souriais et prenais grand plaisir, tant cela remplissait mon coeur de joie, de voir que la cour avait déjà adopté la Reine. Se préparant à la voir le devenir, mais en l'acclamant déjà fort chaleureusement surtout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 23/01/2013
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 10:20

Les évènements se déroulaient à une vitesse folle, et Joyce n'eut pas tellement le temps de réfléchir réellement à la décision qu'elle prenait, ni d'émettre d'hypothèse, chose qu'elle aimait particulièrement faire de temps à autre lorsque qu'elle voulait se rassurer.
Très rapidement, le Roi l'entraina à l'intérieur du chêteau, lui prenant la main. Ils montèrent l'escalier, et celui-ci semblait interminable, mais de temps en temps, le Roi s'arrêtait, et embrassait tendrement Joyce, qui finalement, commençait à y être habituée. Il y avait une telle proximité entre eux, une telle chaleur que Joyce ne savait décrire le sentiment qui lui donnait cette drôle de sensation. Elle sentait naquir aux creux de son être une douceur qui lui était inconnue, et qui la mettait dans tous ses états, à vrai dire.
Ils entrèrent alors dans la salle du trône, où les sujets étaient nombreux. Elle s'assit aux côtés du Roi, qui la présenta au Royaume avec enthousiasme. Alors qu'il parlait, Joyce ne pu s'empêcher de le détailler du regard, avec cette étincelle naissante dans ses yeux. Alors qu'il terminait les présentations, la Reine reprit ses esprits, et se leva. Il était tout de même nécessaire qu'elle présente ses voeux à la cour.

- C'est pour moi un grand honneur d'être aux côtés du Roi aujourd'hui. J'imagine que ce triste évènement a bouleversé vos coeurs, et a ébranlé l'équilibre du Royaume. Sachez que je ne viens pas remplacer celle que vous eu pour Reine. Je viens lui succéder, avec humilité. Et j'espère que vous saurez m'acceuillir, merci à vous.


Elle s'inclina, et s'assit, le coeur léger, espérant que ses mots touche la cour. Il était important pour une Reine de rassurer son Royaume. La cour l'acclama, et Joyce sourit face à tant de chaleur. Soudain, elle fut prise par une vague de panique. Elle avait oublié un léger détail ; le cadeau de mariage du Roi. En effet, elle n'avait pas prévu que les choses se déroulent aussi vites... Mais ce qu'elle n'avait pas prévu non plus, était la douceur et la bienveillance du Roi, ainsi que le respect qu'il avait à son égard. Alors, quelque peu confuse, elle se baissa discrètement, et chuchota près de l'oreille du Roi.

- Votre Altesse, je crains que le présent qui vous étiez destiné, ait un peu de retard... Alors dites-moi ce qu'il vous plairait.


Le regard enflammé, et les joues pourpres, elle prit la main du Roi, et la déposa sur sa cuisse.

- Considérez-le comme cadeau de mariage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kavi Napoléon
Roi de coeur
avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28
Localisation : Where you aren't :p

papier de proprieté
Age:
Maitre de/ Esclave de:
Orientation Sexuelle : hétéro
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 10:47

Soudain, la Reine fit un bref discours à ma grande surprise. Oui, Reine, car dès à présent on pouvait la considérer ainsi. La cour l'adopta immédiatement. Toujours aussi surprenante, la Reine prit soudain possession de ma main et la posa sur sa cuisse, me parlant d'un cadeau de mariage. Je compris, lui souriant, mais ne lui répondant pas. Les règles de la Décence ne m'en donnaient pas l'autorisation. L'ont fit alors venir rapidement le prêtre, tandis que mon bijoutier personnel apportait les bagues de mariage. Après de rapides mesures sur les doigts de la Reine, il lui en tendit plusieurs afin qu'elle fasse son choix. Une fois cela fait, nous nous mîmes tous les deux debout, face au prêtre, afin de répondre à la fameuse question du sacrement du Mariage. Cependant, je décidais de faire autrement... je décidais alors de faire une cérémonie personnelle, je pris alors le visage de ma bien-aimée entre mes mains et formula la phrase suivante, avec beaucoup d'amour et de solennité :

Après ce baiser, nous serons époux et épouse, monarques du Royaume de Coeur...


Je l'embrassais alors tendrement, faisant discrètement signe de la main à mon bijoutier personnel de se mettre en position pour nous offrir les bagues. Après notre baiser, je ne pus m'empêcher de caresser le doux visage de la nouvelle Reine, en lui souriant amoureusement. Puis, nous passâmes chacun à l'autre la bague au doigt, confirmant ainsi notre union. Désormais unis, le romantique mais surtout intime amoureux que j'étais, demanda à la cour de prendre congé car nous allions maintenant, dans nos quartiers. Pendant ce temps, un festin se préparerait pour fêter notre mariage ce soir en compagnie de la haute société du Royaume, c'est-à-dire le clergé et les nobles. Mais ce que je désirais surtout maintenant, c'était d'être seul avec elle... je pris alors sa mains et nous nous précipitâmes dans ma chambres. Haletant, je riais amoureusement une fois que nous étions arrivés dans mes quartiers...

Enfin seuls... je suis tout à toi mon amour... je t'appartiens... fais-moi ce qui te plait... je m'offre à toi en ce jour de noces...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Date d'inscription : 23/01/2013
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 11:13

Le Roi n'avait pas répondu, mais Joyce savait qu'il ne pouvait pas refuser une telle proposition. Elle s'offrait à lui, devant la cour, mais aussi intimement, et cette fois, elle n'avait pas peur... Était-ce un risque de lui accorder une telle confiance, si vite? Peut-être que oui, mais peu importait. Il était doux, honnête, et Joyce, à présent Reine de Coeur, voulait profiter de ses instants purs, où ce sentiment qu'elle ne connaissait pas encore ne cessait de s'accroître en elle. La cérémonie fut bouleversante, et devant la cour, Joyce se mariait pour la deuxième fois de son existence, mais avait l'impression que c'était la première. Le Roi prononça ses voeurs avec sincérité, et Joyce lui offrait ses plus beaux sourire, et sa plus belle expression ; celle d'une femme amoureuse, mais qui ne le sait pas encore.

Très vite, après la cérémonie, chacun prit congé dans ses quartiers, et la Reine suivit le Roi dans sa chambre. En y entrant, son coeur martela sa poitrine. Ils étaient à présent seuls, et elle avait peur. Soudainement, des images se bousculèrent dans son esprit, et elle eut du mal à rependre connaissance de la réalité. Elle posa une main sur son front, soupirant un instant, et regarda le Roi.

- Enfin seuls... je suis tout à toi mon amour... je t'appartiens... fais-moi ce qui te plait... je m'offre à toi en ce jour de noces...

Joyce regarda le Roi, stupéfaite. Il était si passionné. Il ne lui ordonnait rien, et il s'offrait à elle. La Reine sourit tendrement, et s'approcha de son Roi. Bouleversée, les yeux humides, elle posa ses mains sur le visage du souverain, et lui dit d'une voix non assurée :

- Avant de vous satisfaire Altesse, j'aimerais vous remercier de la douceur que vous avez à mon égard... Je serais à la hauteur de vos espérances, croyez-moi...


Se hissant sur la pointe des pieds, elle l'embrasse tendrement, effleurant son visage, ainsi que son torse. Elle lui prit les mains, le regard espiègle, et l'entraîna sur le siège le plus proche.

- Mettez-vous à l'aise mon Roi...

Debout, face à lui, elle défit son chignon, et sa chevelure tomba en cascade sur ses épaules. Doucement, elle défit le ruban de sa ceinture, et le laissa tomber. Elle fixait le Roi, un sourire timide aux lèvres. Elle fit alors glisser légèrement sa tunique, la laissant tomber par terre, dévoilant son corps nu, et sa peau de porcelaine. Elle espérait que le Roi ne tienne pas compte de la cicatrice qui était sur son ventre. Cicatrice du passé, qu'elle aurait aimé voir disparaître. Son ancien mari, un soir, avec eu le désir, une nouvelle fois, de retirer la robe de sa Reine de manière orinale, alors, armé d'un couteau, il avait coupé la robe en deux, et avait accidentellement blessé la Reine. C'était un accident, et pour une fois, il ne l'avait pas fait exprès. Ce soir-là, Joyce avait cru lire en lui une certaine humanité, mais elle s'était trompé, car à la suite de cela, il s'était à rire en disant que cela rendait les choses plus exitantes.

Chassant ses idées noires, Joyce s'approcha du Roi, timide, et l'embrassa, avant de faire glisser ses lèvres dans son cou, et de faire sauter tous les boutons de sa tunique, effleurant avec tendresse son torse de ses lèvres, ses doigts courant sur l'entre-jambe du Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kavi Napoléon
Roi de coeur
avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28
Localisation : Where you aren't :p

papier de proprieté
Age:
Maitre de/ Esclave de:
Orientation Sexuelle : hétéro
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3] Dim 27 Jan 2013 - 12:31

Elle fût stupéfaite, mais agréablement, par mes propos. Elle avait sûrement dû entendre de mauvaises rumeurs à mon sujet. Mais depuis que nous nous étions rencontrés, elle avait bien dû voir qui j'étais réellement. Elle me sourit tendrement et s'approcha de moi. Elle parla très librement de me satisfaire, mais d'abord de me faire preuve de gratitude... tout en me promettant d'être à la hauteur de mes espérances... mais à bien l'entendre, elle avait dit la même chose plusieurs fois, mais avec des mots différents... cela montrait bien à quel point la nouvelle Reine était prête à prouver qu'elle était digne de son Roi. Que dire, de ce doux baiser qu'elle m'offrait ? Alors que ses mains caressaient mon visage puis mon torse, me faisant frissonner agréablement... elle commençait déjà à m'envoûter... elle me prit alors les mains sensuellement et me fit asseoir sur un fauteuil qui était derrière moi. Oui, envoûté, c'était le mot... elle me parlait et me dirigeait, comme un petit pantin d'amour que j'étais, tandis que je ne pouvais rien dire... mais justement, avais-je simplement envie de parler ? Je ne pense pas...

Elle défît enfin son chignon. Enfin... je n'aime pas quand une femme a les cheveux attachés... je les préfère naturels et libres... afin qu'ils me séduisent et me fassent rêver... mais elle ne s'arrêta pas là ! Elle se déshabillait totalement en face de moi, alors que mon cou ressentait des frissons brûlants d'une température jamais connue auparavant... elle était si sensuelle et envoûtante... dans son aura même on sentait son désir pour moi... était-ce le fruit de nos baisers échangés dans les escaliers ? On dirait bien... elle me souriait avec timidité et me faisait fondre complètement... elle était si mignonne... et pourtant, elle s'offrait à moi ainsi, sans le moindre complexe... la voilà totalement nue... je vis brièvement une cicatrice sur ce doux corps... je me promettais alors déjà de châtier celui qui en était à l'origine ! Mais ce soir, je me devais de rester le doux Kavi que j'étais et non le terrible Napoléon. Elle eût étrangement l'air pensive... elle devait penser à celle-ci tout comme moi... puis, elle vint sur mes genoux, m'embrassant et me déshabillant à mon tour... je frissonnais et sentait mon coeur battre la chamade, alors que je comprenais à peine qu'elle déboutonnait mes vêtements. Elle brûla mon torse de ses lèvres alors que ses doigts vinrent caresser mon membre encore caché dans ses prisons de tissu, me faisant sursauter de plaisir, ne m'y attendant pas... sa main était si douce... même à travers ces couches de tissu... je perdais pied... et le Roi que j'étais fini par chuchoter, comme une plainte amoureuse :

Oh mon amour... fais de moi ce que tu veux par pitié... je t'appartiens...


Oui... J'étais déjà à sa merci... elle était si douce... peut être même... la princesse et reine que j'avais toujours rêvé de rencontrer en ce bas monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3]

Revenir en haut Aller en bas

L'écho d'une nouvelle vie. [Kavi Napoléon <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Médiéval Slave • [NC-18] :: Jardin-